Orient et Occident, les énergies se rejoignent

Cet article est un article invité, publié par Danièle Galicia du Blog Forme et bien-être

Que ce soit en Orient ou en Occident, les énergies sont présentes dans toutes choses, les cailloux sur le chemin, les fleurs, les plantes sur les rebords, les animaux qui le traversent et les êtres humains qui le parcourent.

Les énergies sont partout, visibles ou invisibles, mais présentes.

L’énergie Orientale

Depuis sa création, ou presque, l’homme dans tous les coins du monde, a cherché un sens à sa vie au travers de la religion, de la science ou de la philosophie.

Le Taoïsme est une philosophie chinoise vieille de 2500 ans. Les textes la codifiant ont été écrits pas Lao-Tseu et Confucius au 5ème siècle avant notre ère. Aucun d’eux n’était religieux.

Dans cette philosophie, l’Homme est inscrit entre le Ciel et la Terre et sa base se compose de macrocosme et de microcosme.

Cette philosophie est articulée autour :

  • Du Yin et du Yang
  • Des 5 principes énergétiques (l’eau, le feu, la terre, le bois et le métal)
  • L’esprit (la psyché)

Le Tao veut dire « Voie », il soutient et accompagne tout, une fois Yin, une fois Yang.

L’homme existe entre les 2 pôles Yin et Yang, le Ciel et la Terre. Pour les anciens chinois, l’Homme se situe exactement entre les deux. Il doit être un catalyseur, un transformateur, un point de convergence et d’humanisation des énergies provenant du Ciel et de la Terre.

La Terre est ce qui est en bas, ce qui est lourd, palpable, tangible, concret et mesurable. Le Ciel est en haut, léger, hérétique, impalpable, intangible, non concret et non mesurable.

La terre représente la matière et le Ciel l’esprit. Le yin et le Yang sont à la fois deux pôles inversés mais aussi complémentaires.

Chez l’Homme, le Yin représente le corps et le Yang l’esprit. LE Yin et le Yang sont complémentaires et non opposés, bien que les forces soient différentes.

Les méridiens énergétiques

Les anciens chinois ont observé que l’énergie qui permet à toute forme de pousser est l’Eau. Sur Terre ce sont les fleuves, les rivières, les océans ou les mers. Pour l’Homme, ce sont ses artères, ses veines, ses petits vaisseaux sanguins, ou plutôt, le lit du sang qui y circule.

Les vaisseaux sanguins sont visibles, donc Yin et les courants invisibles, Yang, sont les points d’acupuncture sur les méridiens qui traversent le corps de haut en bas.

En médecine chinoise, la peau est le siège d’une intense circulation énergétique.

Le corps de l’Homme contient 6 méridiens Yin et 6 méridiens Yang. Chacun des méridiens Yin est associé à un méridien Yang.

Ces méridiens sont associés aux Principes dont les principaux sont, le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau.

Vous me direz, c’est bien tout ça mais quel rapport avec les huiles essentielles et leurs vertus.

Si pour les orientaux le Yin et le Yang, le corps et l’esprit sont indissociables, il n’en est pas de même pour la médecine moderne allopathique d’occident qui ne prend en compte que le symptôme et ne se préoccupe pas de l’origine.

Seules les médecines, dites parallèles, phytothérapie, l’aromathérapie, homéopathie, etc., se préoccupent de l’origine des maux. Ces médecines ont la même philosophie que la médecine chinoise ancienne.

C’est ce qui les rapproche…

L’Aromathérapie occidentale

L’aromathérapie est l’une des plus anciennes thérapeutiques. Les plantes aromatiques ont toujours été utilisées. L’aromathérapie est une branche de la phytothérapie.

En France c’est seulement entre 1920 et 1930 que naquit l’intérêt pour les vertus thérapeutiques des Huiles Essentielles et qu’ont été mises en exergue les grandes lois fondamentales des actions des HE.

Mais bien avant cela les huiles essentielles avaient déjà connues leur heure de gloire. Le plus ancien traité de médecine date de 2008 avant notre ère. Il fut écrit par le célèbre médecin guérisseur du pharaon Djeser, je veux parler d’Imhotep.

Il connaissait parfaitement l’emploi des plantes aromatiques. Les égyptiens utilisaient au quotidien les huiles comme onguent ou eaux parfumées. Les huiles essentielles leur servaient entre autre lors de la momification pour éviter la putréfaction des corps.

Mais la plus élaborée des pharmacopées anciennes, issue de la traditionnelle médecine chinoise, est le livre de l’empereur jaune datant de 2697 avant JC, qui ne recensait pas moins de 1500 plantes.

Rapprochement

Les plantes comme l’acupuncture sont deux voies de médication largement utilisés en médecine chinoise.

C’est grâce à la rencontre d’Elske Miles, diplômée en réflexologie professionnelle et Michel Odoul, fondateur de l’Institut Français de Shiatsu que le rapprochement des deux médications s’est réalisé.

Les huiles essentielles ont des vertus énergétiques et vibratoires incontestées et l’idée de remplacer les aiguilles d’acupuncture par l’application d’huiles essentielles spécifiques pour augmenter son efficacité est née de cette rencontre.

Rappelons qu’une approche est qualifiée de « subtile » si elle va au-delà du symptôme physique. Ces deux médications sont subtiles et leur rapprochement a fait naître la « Phyto-énergétique ».

Michel Odoul et Elske Miles, en tenant compte des énergies spécifiques des huiles essentielles ont créé une carte holistique pour les regrouper en fonction des différents méridiens énergétiques servant à l’acupuncture.

Pour chaque méridien, un assemblage d’huiles essentielles permet le rééquilibrage entre le Yin et le Yang. Ceci permet d’agir à la fois sur le corps et sur l’esprit en soignant ce qui se voit et ce qui ne se voit pas.

Explications simplifiées

Les méridiens transportent l’énergie dans tout le corps et lorsque l’on applique des Huiles essentielles le long d’un méridien, les principes actifs au travers de la peau, sont guidés tout au long du méridien pour agir de concert et augmenter leur efficacité.

d’Elske Miles et Michel Odoul, expliquent parfaitement cette association de l’acupuncture et de l’aromathérapie dans leur livre « La phyto-énergétique ». Si vous voulez en savoir plus je vous conseille de le lire.

J’ai essayé de susciter un peu d’intérêt pour cette association mais je suis loin de vous avoir tout dit. J’ai voulu partager avec vous cette nouvelle utilisation des huiles essentielles car je pense qu’elle a de l’avenir.

Vous pouvez retrouver d’autres conseils pour votre forme et votre bien-être sur mon blog « Forme et Bien-être »

9 comments
  1. Bonjour Danièle et Michèle,
    Cela fait un moment que je voulais lire cet article intéressant ! C’est un véritable monde qui prend place peu à peu en occident depuis quelques temps. Et quel bonheur de pouvoir appliquer ces savoirs liés à l’énergie et à l’équilibre.
    En passant Michèle, la police grise est difficile à lire, du noir serait mieux je pense 🙂
    Au plaisir !
    Dorian

  2. Bonjour Michelle, je ne connaissais pas cette nouvelle approche de l’aromathérapie. En tout cas, merci de faire rentrer la médecine traditionnelle chinoise dans votre site.

  3. En général, la médecine traditionnelle chinoise, pratiquée en Chine, utilise les plantes sèches, coupées en petites tranches ou morceaux. Ensuite, elles sont cuites dans l’eau, la plupart du temps. Le résultat donne une sorte de tisane, que l’on appelle “décoction”.

  4. Rappelons que la médecine chinoise est millénaire et n’a rien a voir avec les nouvelles pratiques soit disant ancestrales de certains gourous et qui ressemblent plus a des mouvements sectaires dangereux.

  5. Article très intéressant que je valide à 100% étant acupunctrice à Lyon, dans la médecine chinoise pour aider mes patients à lutter contre le stress quotidien, réguler leur organisme et améliorer leur bien-être. L’aromathérapie est aussi un très bon complément, à utiliser en connaissance de causes mais elle peut éviter de nombreux petits tracas comme les problèmes de peau, les infections, les problèmes de digestion et j’en passe. Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You May Also Like
Read More

Phytothérapie

L’usage le plus courant de la phytothérapie passe essentiellement par la préparation et l’absorption de tisanes. Les remèdes de grand-mère, comme les infusions de camomille, de tilleul et d’oranger pour une bonne nuit de repos, ont déjà fait leur preuve. La phytothérapie moderne s’appuie à la fois sur les recettes traditionnelles éprouvées par le temps et sur les dernières recherches scientifiques dans le domaine des plantes et de leurs vertus médicinales.
Read More