Huile tea tree

L’huile essentielle tea tree est dotée de vertus thérapeutiques puissantes qui la rendent particulièrement intéressante à exploiter, seule ou en synergie. Que faut-il donc savoir sur l’huile tea tree avant de l’employer, et quels sont ses domaines d’action privilégiés ?

L’huile essentielle tea tree est tirée des feuilles d’un petit arbre du nord de l’Australie, que l’on appelle, en français, « arbre à thé ». Ses feuilles sont en forme d’aiguilles et de couleur verte, claire ou foncée. De la famille des myrtacées, l’huile tea tree correspond, pour les biologistes et les experts, à l’huile de melaleuca alternifolia.

L’huile essentielle tea tree a un très fort potentiel antiseptique, antibactérien et anti-infectieux. Elle est également très efficace pour stimuler les défenses immunitaires. On a donc coutume de considérer l’huile tea tree comme un anti-infectieux polyvalent, qui trouve logiquement de très nombreuses applications. Attention toutefois : l’huile tea tree mal employée peut devenir toxique car elle contient des oxydes connus sous le nom d’eucalyptol, cinéol ou 1,8 cinéol : mieux vaut prendre un avis médical avant de l’utiliser…

Comme la plupart des huiles essentielles, l’huile tea tree peut s’utiliser seule ou en synergie. Pour venir à bout d’une affection cutanée légère, telle qu’une piqûre d’insecte, une petite plaie, un bouton d’acné ou une brûlure, l’huile tea tree se mélange à quelques cuillerées d’huile végétale de noisette ou de noyau d’abricot pour une application directe. En synergie et associée aux huiles essentielles de lavande fine et de géranium, l’huile tea tree fait également office de lotion anti-poux, sur une base d’huile de ricin ou d’huile d’olive.

Dans la trousse d’urgence de l’aromathérapeute, l’huile essentielle tea tree occupe une place privilégiée. L’huile essentielle tea tree est en effet une véritable panacée contre de nombreux maux.

A appliquer directement ou par inhalation, l’huile essentielle tea tree est avant tout un antiseptique puissant. Elle est capable de venir à bout des infections et des bactéries les plus tenaces, tout en présentant des qualités inflammatoires intéressantes. En synergie, l’huile essentielle tea tree fait des merveilles accompagnée d’huiles essentielles de romarin, de lavande, de sauge sclarée, de géranium odorant, de thym, de pin, d’eucalyptus, d’origan ou de ravensare.

 L’huile essentielle tea tree combat les virus et les bactéries en tous genres, et soigne très bien les mycoses. Elle permet aussi de remédier aux infections digestives, urinaires ou génitales comme aux aphtes et aux douleurs dues aux caries. En cas d’asthme ou d’infection respiratoire, l’huile essentielle tea tree apporte également un soutien non négligeable.

Pour traiter une infection respiratoire, il est préconisé de mélanger

  •  5 ml d’huile essentielle tea tree
  • 3 ml d’huile essentielle de pin
  • 2 ml d’huile essentielle de thym.

 Versé dans un inhalateur préalablement rempli d’eau chaude, ce mélange est à respirer pendant 10 minutes une à deux fois par jour pendant 3 jours.

 Pour une affection cutanée de type mycose

  •  1,5 ml d’huile essentielle tea tree
  • 1,5 ml d’huile essentielle de géranium,
  • 1,5 ml d’huile essentielle de lavandin et
  • 100 ml d’huile végétale de macadamia

appliqué localement, ce traitement peut être administré jusqu’à 3 fois par jour.