Huile essentielle rose

Parmi les plus coûteuses des huiles essentielles, l’huile essentielle rose est également l’une des plus polyvalentes : si l’achat d’un flacon représente un petit investissement, il ne fait pas de doute qu’il sera rapidement rentabilisé ! Voici donc une petite présentation des mille et une utilisations possibles de l’huile essentielle rose.

L’huile essentielle rose appartient à la famille des rosacées. Elle peut être originaire de France, d’Italie, d’Asie, de Bulgarie, du Maroc ou de Tunisie malgré son nom biologique de « rosa damscena » qui signifie « rose de Damas ». Très onéreuse (environ 1500 euros pour un litre !), l’huile essentielle rose nécessite plus de quatre tonnes de pétales de rose pour extraire un litre seulement du précieux liquide !

Mais l’huile essentielle rose dispose de qualités thérapeutiques telles qu’elles justifient l’acharnement des aromathérapeutes à l’utiliser. Elle est ainsi reconnue pour sa capacité à régénérer les tissus cutanés et est donc employée comme antirides, contre la couperose et les dermatoses. L’huile essentielle rose est aussi appréciée pour ses vertus anti-hémorragiques, cicatrisantes et anti-infectieuses. Sur un autre plan, l’huile essentielle rose est considérée comme un tonique général, capable de réveiller la libido et de traiter les cas d’asthénie sexuelle.

Pour exploiter l’huile essentielle rose comme antirides, il est conseillé d’en mélanger 1 ml avec 15 ml d’huile essentielle de bois de rose, 20 ml de millepertuis et 80 ml d’huile de germes de blé. Une application matin et soir permet de réduire efficacement les rides du visage et d’en ralentir les progrès. Pour une libido féminine défaillante, l’huile essentielle rose, associée à l’huile essentielle ylang-ylang et diluée dans de l’huile végétale, s’applique matin et soir au niveau du plexus solaire et sous la voûte plantaire.

Si vous avez aimé cet article je vous invite à me suivre sur Facebook en cliquant sur le bouton j’aime juste en dessous.